Réveille le héros qui sommeille en toi!

lundi 22 avril 2013

Salle d'attente au Sud-Soudan


Le voyage soudanais du photographe lucernois Fabian Biasio l’a mené du nord au sud, de Khartoum à Bentiu. Ses clichés sur la vie quotidienne au Soudan du Sud et sur les projets de la Croix-Rouge suisse (CRS) ont été compilés par Sibylle Dickmann, collaboratrice de la CRS.


Le Soudan du Sud est devenu indépendant en juillet 2011, après des décennies de guerre civile qui a fait d’innombrables morts, blessés et disparus, à quoi s’ajoutent des millions de réfugiés internes. Des villages ont brûlé, le système de santé est exsangue.




Un vieux dispensaire dans l’Unity State. Des malades patientent dans la «salle d’attente», un mur de branches sèches qui jette un peu d’ombre. La cabane circulaire en torchis et en paille est construite dans le style traditionnel «tukul» et ne dispose d’aucune installation sanitaire.



La santé, pour les populations en détresse du Sud-Soudan, est le bien le plus précieux. C’est pourquoi la mise en place d’une desserte sanitaire fonctionnelle est un investissement qui porte ses fruits.
Ces deux dernières années, la CRS a établi six centres de santé raccordés à l’eau potable grâce à un puits et disposant de deux latrines. Des installations inhabituelles pour la plupart des patients, qui ne savent pas toujours à quoi elles servent.




Dans cette région, 80% des habitants n’ont aucun accès à des toilettes. Il en résulte une contamination de l’eau par des bactéries provoquant des affections diarrhéiques. Ces infections se propagent rapidement, surtout pendant la saison des pluies.




Pour les personnes âgées et affaiblies ainsi que pour un enfant en bas âge sur cinq, une telle maladie, si elle n’est pas soignée, c’est la mort assurée.

La Croix-Rouge reste mobilisée en faveur des populations abandonnées par l’opinion comme ici, au Sud-Soudan. Ainsi, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appellent à une reconnaissance des catastrophes silencieuses qui sont généralement de petite ou de moyenne taille, soudaine ou à évolution lente et dénombrant moins de victimes que les catastrophes majeures, mais néanmoins avec des conséquences dramatiques pour les individus, les familles et les communautés touchées.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire