Réveille le héros qui sommeille en toi!

mardi 17 septembre 2013

Luis, ambulancier: Nous faison ce que nous pouvons

Dans les quartiers pauvres de Tegucigalpa, les enfants vivent au milieu de la violence et de la criminalité due au trafic de drogue. Pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’en sortir et d’entrevoir de nouvelles perspectives, la CRS organise des formations, des ateliers et des loisirs. Une histoire qui dépeigne la vie à Tegucigalpa.


Katharina Schindler
a rencontré Luis







Pendant une période de ma vie, j’ai fait des trajets ambulanciers à bord du véhicule Croix-Rouge. Comme j’ai suivi une formation de premiers secours, je sais quoi faire.



Une fois, on m’a appelé après une fusillade. Quand je suis arrivé, deux morts et un blessé gisaient dans la rue. Je me suis occupé de ce dernier sans attendre et ai effectué les gestes qui sauvent.



C’est alors qu’une voiture a déboulé et que deux types sont descendus, l’arme à la main. Ils m’ont ordonné de m’écarter puis ont tiré sur le blessé. Je ne pouvais rien faire.



La police était également sur les lieux, mais elle n’est pas intervenue. Parfois les policiers ont peur eux aussi; à moins qu’ils ne couvrent les tueurs. Je n’oublierai jamais ce que j’ai vécu. Ici, c’est la guerre, et à la Croix-Rouge, nous faisons ce que nous pouvons.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire